Le pétrole baisse à New York, l'Arabie prête à produire plus

le , mis à jour à 21:13
0

NEW YORK, 12 juin (Reuters) - Les cours du pétrole ont terminé vendredi en baisse pour la deuxième journée consécutive sur le marché new-yorkais Nymex, les déclarations de l'Arabie saoudite sur une éventuelle hausse de sa production incitant les investisseurs à prendre des bénéfices après les gains enregistrés en début de semaine. L'Arabie saoudite a déclaré qu'elle discutait avec des acheteurs indiens pour leur fournir davantage de pétrole, ce qui signifie qu'elle pourrait porter sa production au-delà des 10,3 millions de barils par jour extraits en mai, un niveau déjà historiquement élevé. Cette annonce a réveillé les craintes des investisseurs concernant la surabondance de l'offre sur le marché mondial alors que les signaux en provenance des Etats-Unis semblaient dernièrement pointer vers un tassement de la production de pétrole de schiste américain. Pour la 27e semaine consécutive, le nombre de puits de forage a reculé cette semaine aux Etats-Unis pour atteindre 635, son plus bas niveau depuis août 2010, selon le rapport hebdomadaire de la compagnie Baker Hughes publié vendredi. Le contrat juillet sur le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) CLc1 a perdu 81 cents, soit 1,33%, à 59,96 dollars le baril. Au moment de la clôture du Nymex, le Brent LCOc1 cédait 1,24 dollar (1,90%) à 63,87 dollars. Ces deux séances de baisse jeudi et vendredi limitent les gains hebdomadaires à 1,4% pour le brut américain et à 0,82% pour le Brent. (Barani Krishnan; Bertrand Boucey pour le service français)

 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant