Le pétrole a rechuté de plus de 5% à NY, prises de bénéfices

le
0

NEW YORK, 12 octobre (Reuters) - Les cours du pétrole ont terminé en baisse de plus de 5% lundi, sous le coup à la fois de prises de bénéfices après leurs gains de quelque 9% sur l'ensemble de la semaine dernière et d'un rapport disant que l'Opep a continué d'augmenter sa production malgré la persistance du déséquilibre entre l'offre et la demande. Le contrat novembre sur le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) CLc1 a perdu 2,53 dollars, soit 5,10%, à 47,10 dollars le baril. Au moment de la clôture du Nymex, le Brent LCOc1 cédait 2,83 dollars (-5,38%) à 49,82 dollars. "Après la hausse de la semaine dernière (...) les cours du pétrole étaient allés trop loin et le mouvement de repli de ce lundi n'est pas une surprise", a déclaré Phillip Streible, chargé de la stratégie marchés chez RJO Futures. L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a annoncé dans la journée s'attendre pour 2016 à une demande pour son pétrole bien supérieure à son estimation précédente, laissant entendre que sa stratégie de prix bas, en pénalisant le pétrole de schiste et d'autres concurrents, avait bel et bien réduit les excédents mondiaux. ID:nL8N12C28Y Selon des sources extérieures citées par le rapport de l'Opep, cette dernière a extrait 31,57 millions de bpj en septembre, soit 110.000 de plus qu'en août et près de deux millions de plus que sa prévision de demande pour son brut cette année. Les cours du pétrole ont été divisés par deux par rapport à un dernier pic de juin 2014 en raison d'une offre surabondante, alimentée notamment par les producteurs de pétrole de schiste, faisant face à une demande atone. (Koustav Samanta, Benoit Van Overstraeten pour le service français)

 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant