Le "petit Sarko" Stéphane Sieczkowski, élu maire à 22 ans...

le
0
Stéphane Sieczkowski le 30 mars 2014 à Hesdin lors de l'annonce des résultats du scrutin.
Stéphane Sieczkowski le 30 mars 2014 à Hesdin lors de l'annonce des résultats du scrutin.

Stéphane Sieczkowski-Samier, 22 ans, nouveau maire de Hesdin dans le Pas-de-Calais, n'est pas issu d'une grande lignée de politiques. Il l'avait indiqué sur ses tracts de campagne : son grand-père était postier à Hesdin.Et pourtant, celui qui a remporté la mairie dimanche avec 48 % des voix dans ce village de 2 000 habitants - contre 32 % pour le maire sortant Jean-Marie Roussel -, semble avoir ça dans le sang. Si bien que dans tout le pays, on le surnomme "Le petit Sarko". Intonation, rhétorique, gestuelle, apparence physique... Le jeune homme, engagé très tôt et lui aussi juriste, présente en effet un style tout à fait "Sarkozy jeune". Sans étiquette, mais ancré à droite, Stéphane Sieczkowski-Samier n'est pas fâché de cette comparaison : "J'aime bien le personnage de Nicolas Sarkozy et son parcours : je m'y retrouve", indique-t-il. "C'est mon naturel. Lors des réunions publiques, c'est comme ça : on m'appelle le petit Sarko ! J'ai bien compris leur message : ils veulent du dynamisme", estime le jeune maire."On m'attend au tournant"Quant aux éventuelles difficultés liées à sa grande jeunesse, Stéphane Sieczkowski a confié : "On m'attend au tournant en tant que maire." Il lui reste à mettre en place son programme, basé sur la sécurité avec l'installation de caméras de surveillance, ou encore la propreté et la solidarité avec les personnes dépendantes. Parallèlement à sa carrière politique, Stéphane entend bien devenir avocat...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant