Le petit-fils de Christian Iacono menace d'une grève de la faim

le
1

GRASSE, Alpes-Maritimes (Reuters) - Le petit-fils de l'ex-maire de Vence Christian Iacono a annoncé vendredi son intention d'entamer une grève de la faim pour protester contre le maintien en détention de son grand-père, qu'il avait accusé de viols durant des années avant de se rétracter.

Le juge d'application des peines de Grasse s'est prononcé jeudi en faveur de la libération de Christian Iacono, 76 ans, incarcéré quatre fois et libéré trois fois en raison des doutes apparus dans ce dossier. Le parquet a aussitôt fait appel et suspendu cette décision.

"À partir de jeudi prochain, je vous annonce que je vais entrer dans une grève de la faim jusqu'à ce qu'on m'écoute, et si on ne m'écoute pas, on me retrouvera à l'hôpital ou à la morgue", a déclaré lors d'une conférence de presse Gabriel Iacono, aujourd'hui âgé de 21 ans.

"C'est la seule solution pour me faire entendre de la justice", a-t-il expliqué.

Le procureur de Grasse, Jean-Michel Cailliau, a réfuté vendredi tout acharnement du parquet contre Christian Iacono.

"Nous avons considéré que compte tenu de la saisine de la commission de recours, qui n'a pas encore statué sur la révision de cette affaire, qu'il était prématuré de faire droit à la demande de M. Iacono", a-t-il expliqué aux journalistes.

Condamné à deux reprises à neuf ans de prison, Christian Iacono a été réincarcéré le 9 janvier à la maison d'arrêt de Grasse malgré les rétractations répétées de son petit-fils.

La chambre de l'application des peines de la cour d'appel d'Aix-en-Provence examinera le dossier le 13 mars et se prononcera alors sur le maintien en détention ou la sortie de prison de Christian Iacono.

Pierre Thébault, édité par Sophie Louet

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • occulti1 le vendredi 17 fév 2012 à 18:32

    Des rétractations ne font pas la vérité d'un dossier.