Le petit éolien veut devenir grand

le
0
La filière des mini-éoliennes explose en Grande-Bretagne et aux États-Unis, mais elle peine à s’imposer en France. Notre pays possède pourtant un véritable potentiel.
Les États-Unis l'ont déjà massivement adopté : plus de 10.000 mini-éoliennes ont été installées en 2008. En France, on en compte moins d'un millier. Pourtant, le petit éolien pourrait être l'avenir de l'énergie renouvelable. Installées sur des toits ou des mâts de 12 à 25 mètres, les mini-éoliennes fournissent de l'énergie pour une maison, une exploitation agricole ou des bureaux. D'une puissance de 1 à 25 kilowatts, ces éoliennes dernière génération sont plus adaptées que leurs aînées aux zones habitées, et sont plus silencieuses, plus efficaces et plus design : le créateur Philippe Starck a ainsi dessiné sa propre éolienne, commercialisée par Pramac.

Un marché de niche
La société belge Windeo, un des leaders du secteur, se veut enthousiaste. « Nous avons triplé nos ventes en 2010, nous comptons installer 550 machines cette année» se félicite son directeur, Loïc Péquignot. Windeo travaille surtout avec des particuliers. «Nos clients veulent être
...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant