Le Petercam Equities World 3F a réussi son démarrage

le
0
(NEWSManagers.com) - L'encours du fonds de droit belge Equities World 3F (pour Foundation For the Future) flirte à présent avec les 200 millions d'euros, alors qu'il se situait encore à 40 millions début mai 2009, après son reconditionnement d'avril 2008 (lire notre article du 6 mai 2009). Le concept - investir dans des sociétés qui seront toujours leaders mondiaux en 2020 et qui peuvent justifier de 10 années consécutives de bénéfices et de dividendes - a manifestement trouvé son public, probablement parce qu'il accorde une part de 50 % aux pays émergents, de manière directe ou indirecte (les grandes entreprises du monde développé qui opèrent dans les pays émergents).
L'univers retenu par le gérant Bart Baetens (assisté de Gino Delaere) comporte environ 700 valeurs, dont 40 à 50 (49 actuellement) en principe équipondérées dans le portefeuille. Il a été décidé dès septembre 2007, avant même le repositionnement, de bannir les financières, " dont les bilans ne sont pas assez tangibles et qui n'ont pas la maîtrise de leur avenir" . De même le portefeuille ne comporte logiquement aucune société récemment introduite en Bourse (pour cause d'historique de performance insuffisamment long) ni aucune société en perte ou strart-up, ni de sociétés qui n'ont pas de stratégie de long terme clairement définie.
La capitalisation moyenne est relativement élevée, avec 54 milliards d'euros, simplement parce que les valeurs sont plus liquides et aussi parce que les entreprises de petite capitalisation priorisent les investissements par rapport à la distribution de dividendes. Dès qu'une valeur, généralement entrée pour 0,50 à 1 % de l'encours, dépasse les 2,2 %, le gérant " coupe ce qui dépasse" . Le taux de rotation se situe aux alentours de 35 %.
L'objectif de Petercam consiste à surperformer le MSCI World GDP weighted tout au long du cycle. Il y est parvenu depuis le courant du quatrième trimestre 2008, avec une performance annualisée de 1,02 % contre une perte de 0,95 % pour l'indice de référence.
Les quatre grands thèmes de long terme retenus pour le fonds sur les infrastructures, l'évolution démographique, l'énergie et l'agriculture. Actuellement, Bart Baetens favorise les exportateurs japonais, sous un angle " devise" , ainsi que les détaillants, et " commence à regarder" les pétrolières.

info NEWSManagers

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant