Le personnel des Hospices Civils de Lyon manifeste

le
0

LYON (Reuters) - Plusieurs centaines de membres du personnel soignant des Hospices Civils de Lyon (HCL) ont manifesté jeudi devant le siège de l'établissement public pour protester contre les suppressions de postes prévues pour assainir les comptes.

Le personnel des HCL, présidés par le maire socialiste de Lyon, Gérard Collomb, entendait protester contre les suppressions de postes, le recours de plus en plus courant à des contractuels, ainsi qu'aux services de prestataires privés.

"Nous travaillons constamment en sous-effectifs, les patients commencent à en pâtir et se plaignent", a déclaré Catherine Bonnet, sage-femme à l'hôpital de la Croix-Rousse et déléguée CGT.

Pour Elisabeth Abdallah, également élue CGT, "on n'est pas dans un hôpital-usine, on n'a pas des clients, mais des patients, on assiste actuellement à la fin du service public".

"Grâce à notre conscience professionnelle, on arrive à compenser les absences, mais nous effectuons énormément d'heures supplémentaires qui ne sont jamais comptabilisées et ceci, sans aucune reconnaissance de notre hiérarchie", a-t-elle ajouté.

Des mouvements de grève affectent par rotation les hôpitaux de Lyon, sans toutefois nuire au service, les personnels soignants étant réquisitionnés par leur direction.

Les grévistes demandent à leur direction d'embaucher les personnels jusqu'à présent utilisés comme contractuels.

Dans le cadre d'un plan de retour à l'équilibre programmé entre 2009 et 2013, la direction des Hospices Civils de Lyon a prévu de supprimer un millier de postes.

Les comptes des HCL affichaient un déficit de 45 millions d'euros en 2011, attribué en partie à la construction du nouvel Hôpital Femme-Mère-Enfant qui a dépassé les coûts prévus.

Les HCL, deuxième CHU de France, emploient 23.000 salariés dans 14 établissements hospitaliers et sont considérés comme le premier employeur de la région Rhône-Alpes. Il présentent un budget annuel de 1,5 milliard d'euros.

Catherine Lagrange, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant