Le Pérou revisite son passé dans les urnes

le
0
La fille d'Alberto Fujimori affronte l'ex-militaire Ollanta Humala en finale de la présidentielle.

Choisir le «moins pire». Les Péruviens votent ce dimanche mais au moins la moitié d'entre eux le feront sans aucun enthousiasme - et parfois même avec dégoût. Le second tour de la présidentielle oppose les deux candidats considérés comme les plus «extrêmes» lors du premier tour, le 10 avril dernier : Ollanta Humala et Keiko Fujimori. Ils ont obtenu respectivement 31,8 et 23,5 % des voix et les électeurs doivent désormais choisir «entre le sida et le cancer», a commenté, lapidaire, le Prix Nobel de littérature Mario Vargas Llosa. Le très conservateur écrivain a fini par choisir le «gauchiste» Ollanta Humala. «Le vote est obligatoire, déplore Arturo, chauffeur de taxi. Je n'ai aucune envie de voter, ils sont tous les deux aussi antipathiques.»

 


Keiko Fujimori. Crédits photo : Silvia Izquierdo/AP

 

Keiko Fujimori est la fille d'Alberto Fujimori, qui a dirigé le pays pendant les années 1990. Candidat pratiquement inconnu à la présidenti

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant