Le Pérou qualifié, la Colombie en attente

le
0

Incapable de battre le Pérou (0-0), la Colombie devra attendre le résultat du match entre le Brésil et le Venezuela pour savoir si elle sera des quarts de finale. Les Péruviens, eux, peuvent fièrement fêter la qualification.

Pérou 0-0 Colombie


C'est la caractéristique de cette Copa América : les petits sont des durs à cuire. La Jamaïque et le Paraguay l'ont encore montré samedi face aux deux sélections les plus titrées de la compétition, l'Uruguay et l'Argentine. A Temuco, la Colombie de l'excellent - mais trop seul - James Rodriguez devait battre le Pérou pour s'assurer une place en quart : elle ne l'a pas fait (0-0). La faute à une Blanquirroja solide et maligne, dominée mais assez peu mise en danger par les Falcao, Cuadrado & co, nettement en-dessous de leur meilleur niveau. Résultat, c'est le Pérou qui valide son ticket. La bande à Pekerman devra donc espérer que le Brésil et le Venezuela ne fassent pas match nul pour faire partie des meilleurs troisièmes. Et rejoindre... l'Argentine en quart de finale.

La Colombie part à l'abordage


Pour le match de la qualif', les deux sélectionneurs argentins, Gareca et Pekerman, lancent leurs équipes types - seul Zuñica manque aux Cafeteros - dans un stade German Becker acquis à la cause colombienne. Poussés, les ennemis de Neymar offrent un début de match canon. La circulation de balle est fluide, James joue juste, Armero est intenable dans son couloir gauche et capitán Falcao passe à un réflexe de Gallese d'ouvrir le score. Le portier péruvien voit les coups de pied de coin défiler devant sa cage. La Blanquirroja est étouffée, elle balance des longs ballons vers la paire Guerrero-Pizarro pour trouver de l'air, sans trop de succès. Les quarts de finaliste du dernier Mondial se voient toutefois coupés dans leur bel élan par un coup du sort : Valencia, pilier à la récupération et homme de la première relance, est lâché par son genou. Il est remplacé illico par Alexander Mejia, le joueur de Monterrey, qui aura donc l'honneur de croiser prochainement la route de Gignac. La bande à Cuadrado tente de passer la seconde, mais contrairement à ses partenaires d'attaque, le gars de Chelsea est brouillon et adepte des mauvais choix. A la pause, le Pérou tient son nul, synonyme de quart de finale.

James aura tout tenté


Au retour des vestiaires, la Colombie, qui se doit d'aller gagner, continue à prendre les choses en main, mais le Pérou croit de…





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant