Le Pérou accuse le Chili d'espionnage, rappelle son ambassadeur

le
0

LIMA, 22 février (Reuters) - Le président péruvien Ollanta Humala a annoncé samedi qu'il rappelait son ambassadeur au Chili et affirmé qu'il ne tolérerait pas d'"actes inamicaux" de la part de son voisin, qu'il soupçonne d'espionnage. Le Pérou a adressé une lettre de protestation au Chili et réclamé des explications à Santiago. Deux responsables de la marine péruvienne soupçonnés d'espionnage pour le compte du Chili sont actuellement en procès. "Nous attendons des réponses de la part du gouvernement chilien", a déclaré le président péruvien à des journalistes. "Notre gouvernement ne peut pas accepter des actes inamicaux de cette nature". Les relations entre le Pérou et le Chili ont longtemps été tendues en raison notamment d'un contentieux frontalier qui a été réglé il y a un peu plus d'un an par une décision de justice internationale. (Mitra Taj; Patrick Vignal pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant