Le périple avorté de jeunes djihadistes jugés à Paris

le
0
Deux Français embrigadés, qui comparaissent depuis lundi devant le tribunal correctionnel, avaient été arrêtés au Pakistan, où ils comptaient rejoindre des groupes affiliés à al-Qaida.

L'aventure a tourné court. En janvier 2011, Charaf-Din Aberouz, un Français d'origine marocaine de 27 ans, et Zohab Ifzal, un Français d'origine pakistanaise de 24 ans, à peine posé le pied à l'aéroport de Lahore au Pakistan pour rallier un camp d'entraînement djihadiste, avaient été arrêtés par les autorités locales. Depuis lundi, avec leurs six acolytes suspectés d'«association de malfaiteurs en vue de préparer des actes terroristes», ils comparaissent devant le tribunal correctionnel, à Paris.

Les journées consacrées à l'examen du profil des prévenus ont donné l'impression d'une escouade de «paumés», originaires de banlieue parisienne, cherchant un sens à leur existence et qui rencontrent un individu «qui par son image, son érudition, sa faculté à convaincre, entraîne l...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant