Le père Paolo croit au dialogue entre religions

le
0
PORTRAIT - Expulsé de Syrie, où il a passé trente ans de sa vie et fondé une communauté monastique, ce jésuite italien a trouvé refuge au Liban

Le père Paolo a dû quitter la Syrie et le monastère de Mar Moussa qu'il avait fondé. En juin dernier, il a reçu une mise en demeure des autorités syriennes et vu son permis de résidence révoqué. Pour ce père jésuite, qui a passé trente ans de sa vie en Syrie, c'est une page qui s'est tournée. Mais son expulsion n'a pas fait taire un homme qui a consacré sa vie au dialogue entre chrétiens et musulmans, et qui continue de croire possible une Syrie où vivraient côte à côte toutes les religions. Il continue aussi à déplorer l'indifférence internationale face à une répression qu'il dénonce publiquement depuis des mois, et qui lui a valu son expulsion. «Je trouve scandaleux que le monde reste au balcon, en spectateur, et que l'on demande la non-violence à un peuple qui a le droit de se défendre», dit-il.

Ce discours n'est pas très répandu chez les gens d'église, mais le père Paolo Dall'Oglio n'est pas un ecclésiastique ordinaire. Au physique, c'est un colosse

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant