Le père Noël de Saint-Brieuc traité de macho

le
0
La campagne d'affichage de la mairie à l'approche des Fêtes n'est pas du goût de tous, surtout au secrétariat d'État aux droits des femmes.
La campagne d'affichage de la mairie à l'approche des Fêtes n'est pas du goût de tous, surtout au secrétariat d'État aux droits des femmes.

Au départ, une simple affiche de Noël pour promouvoir les commerces du centre-ville de Saint-Brieuc. Le problème, c'est que l'image, soigneusement choisie par la mairie, montre un père Noël flanqué d'une mère Noël en minijupe, un rien lascive.Si des habitants se sont formalisés de ce choix - pointant notamment le caractère peu approprié selon eux de cette réclame pour un public d'enfants briochins -, l'histoire est arrivée jusqu'aux oreilles du secrétariat d'État aux droits des femmes. Or le panonceau n'est pas du tout du goût de sa locataire Pascale Boistard. "Il est regrettable que la campagne de Noël de Saint-Brieuc (intitulée "Noëlissime", NDLR) perpétue les stéréotypes avec l'argent public", a écrit jeudi la secrétaire d'État sur son compte Twitter.Et le conseiller municipal PS de Sanit-Brieuc Hugo Gouysse de renchérir, en voyant dans cette "mère Noël photoshoppée, dévêtue, croisant les jambes dans une pose lascive" un "cliché flagrant de sexisme ordinaire"."Second degré"Les choses ont donc tourné vinaigre, mais à la mairie UDI de Saint-Brieuc, on garde le sourire et on assume pleinement sur le site. Le chargé de communication Corentin Poilbout a rétorqué à Pascale Boistard que la campagne de Noël avait été "validée par un jury composé à 90 % de femmes". "Quelle absence d'ouverture d'esprit et de second degré !", déplore-t-il encore sur le site de micro-blogging.Quant au maire de la commune costarmoricaine,...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant