Le père du microcrédit saisit la justice

le
0
Limogé de la Grameen Bank pour d'occultes raisons, le prix Nobel de la Paix Muhammad Yunus conteste ce renvoi. La banque créée en 1983 pour prêter aux plus pauvres soutient son fondateur.

Le professeur Yunus, prix Nobel de la Paix 2006, économiste de renom et pionnier de la microfinance, compte bien rester à la tête de la Grameen bank qu'il a fondée en 1983. N'en déplaise aux autorités de Dacca qui ont destitué mercredi l'influent humaniste de ses fonctions, «le professeur Yunus a engagé une action pour contester la légalité de la décision de la Banque (centrale) du Bangladesh», a indiqué le procureur général, Mahbubey Alam.

Le prix Nobel bénéficie du soutien de la Grameen Bank elle-même. Hier soir, l'institution dont la vocation est d'accorder de petits prêts à plus de 8 millions de pauvres a affirmé que «le fondateur de la Grameen Bank, et lauréat du Nobel, le professeur Muhammad Yunus est toujours en poste». D'ailleurs, ce jeudi Muhammad Yunus, faisant fi de la décision de l'État, était présent comme à l'accoutumée au siège de sa banque, dont le conseil d'administration lui est loyal.

Le «banquier des pauvres» et ses employés conte

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant