Le père des «bébés éprouvettes» reçoit le Nobel de médecine

le
0
VIDÉO - Les travaux du pionnier britannique de la fécondation in vitro , Robert G. Edwards, ont permis à des millions de couples stériles d'avoir des enfants. Le Vatican fait part de sa désapprobation.

Le prix Nobel de médecine 2010 récompense l'heureux papa de millions d'enfants dans le monde. C'est en effet Robert G. Edwards père de la fécondation in vitro, qui reçoit cette année les honneurs de la célèbre fondation suédoise et les dix millions de couronnes suédoises qui vont avec (1,1 million d'euros). La technique révolutionnaire sur laquelle il a travaillé une grande partie de sa vie avait déjà été récompensée en 1978 par la naissance du premier «bébé-éprouvette», Louise Brown.

retrouver ce média sur www.ina.fr

Un peu plus de 30 ans plus tard, on estime à 4 millions environ le nombre d'enfants ainsi conçus en laboratoire. «Les travaux d'Edwards ont rendu possible le traitement de l'infertilité, un problème médical qui touche une grande partie de l'humanité, et notamment 10% des couples à travers le monde», justifie le comité dans son communiqué. Alfred Nobel, qui avait stipulé dans son testament que la récompense devait aller aux person

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant