Le PERCO est surtout plébiscité dans les ETI

le
0

(NEWSManagers.com) - Amundi Epargne Salariale et Retraite qui, avec plus de 42 milliards d'euros d'actifs gérés, 99 649 entreprises clientes et 3,5 millions de salariés porteurs revendique plus de 40% de part de marché, et la position de leader sur l'actionnariat salarié ainsi que sur le PERCO, vient de réaliser, à partir de ses bases de données, la première édition d'un Bilan sur l'appropriation du PERCO. L'analyse globale démontre l'intérêt des salariés pour ce dispositif, même s'il n'est pas encore utilisé à un niveau permettant de compenser la baisse des taux de remplacement de la retraite par répartition.

Concrètement, au sein de ses entreprises clientes proposant un PERCO depuis plus de 2 ans (au 31 décembre 2013), Amundi Epargne Salariale et Retraite a analysé les données d'un panel de 60 grandes entreprises (soit 307 000 porteurs) d'une part, et d'un panel de 400 ETI (soit 63 000 porteurs) d'autre part. D'où il ressort que, lorsque le PERCO existe, deux tiers des salariés des ETI y souscrivent contre un tiers pour les grandes entreprises. Précisément, les salariés des ETI souscrivent au PERCO à hauteur de 64% contre 33% pour les grandes entreprises (GE). " Cette différence s'explique notamment par l'existence plus fréquente, sur le segment des GE, de dispositif d'actionnariat salarié" , indique Amundi qui ajoute que, lorsque l'entreprise ne dispose pas d'actionnariat salarié, 45% des salariés souscrivent au PERCO.

La société de gestion note cependant que les versements ne sont pas encore à la hauteur de l'enjeu de la baisse des taux de remplacement de la retraite. Par salarié , le versement moyen en 2013 sur le PERCO était de 1 464 euros pour les grandes entreprises, et 1 011 euros pour les ETI. Le capital moyen constitué par salarié en 2013 s'élève à 6 500¤ dans le premier cas et 3 564¤ dans le second. Or, pour combler la baisse du taux de remplacement de la retraite par répartition, et disposer par exemple d'une rente mensuelle brute de 500¤ pendant 23 ans, il est nécessaire de se constituer un capital de 101 620¤, soit une épargne mensuelle de 140¤ pour un salarié qui a 25 ans, indique Amundi.

Enfin, l'étude précise que l'abondement est un facteur de succès du PERCO. Un abondement qui en moyenne, par salarié, est de 600 euros pour les grandes entreprises - soit 40% du versement moyen - et 498 euros pour les ETI - soit 50% du versement moyen.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant