Le Pentagone se serre la ceinture

le
0

Les États-Unis ont annoncé lundi des coupes budgétaires prévisionnelles si importantes qu'elles feraient retomber les effectifs de son armée à un plancher inédit depuis 1940.

Exsangue financièrement et moralement après treize années de guerre, l'Amérique d'Obama poursuit son désengagement militaire des affaires du monde. Son retrait d'Irak achevé et celui d'Afghanistan en cours, le Pentagone a annoncé lundi des coupes budgétaires prévisionnelles si importantes qu'elles feraient retomber les effectifs de l'US Army à un plancher inédit depuis 1940. De 520.000 hommes, ceux-ci devraient passer à 440.000 ou 450.000 d'ici à 2019, pour une enveloppe de 496 milliards de dollars à l'horizon 2015, et ce, dans le cadre d'économies d'un billion de dollars espérées sur dix ans.

«Vous aurez moins de troupes, moins de navires, moins d'avions», a déclaré benoîtement le secrétaire d'État à la Défense, Chuck Hagel, appliquant la volonté présidentielle de «sortir du pied d...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant