Le Pentagone mis en cause pour la libération du sergent Bergdahl

le
0

WASHINGTON, 22 août (Reuters) - Le Pentagone a enfreint la législation américaine en ne prévenant pas le Congrès du transfert vers le Qatar de cinq taliban détenus sur la base militaire de Guantanamo en échange de la libération du sergent Bowe Bergdahl en mai, a déclaré jeudi l'organe indépendant de supervision des activités de l'Etat fédéral aux Etats-Unis. Pour le Government Accountability Office (GAO), le ministère de la Défense s'est affranchi de la loi en consacrant de l'argent alloué par le Congrès à un transfert de détenus de Guantanamo sans en informer au préalable les parlementaires dans un délai minimum de 30 jours. Saisi par l'opposition républicaine, cet organisme considère en outre que, en utilisant de l'argent qui n'était pas destiné à cette opération, le Pentagone a ignoré les textes interdisant aux administrations fédérales de dépenser davantage que ce qui leur a été autorisé. Saxby Chambliss, vice-président de la commission sénatoriale du Renseignement, considère que les conclusions du GAO valident l'opinion selon laquelle le président Barack Obama a "totalement ignoré des lois dûment adoptées par le Congrès et signées de sa propre main" en autorisant un échange de prisonniers pour quasiment un million de dollars. "Ce nouvel abus en ce qui concerne notre sécurité nationale a des implications dangereuses", réagit Saxby Chambliss dans un communiqué. "Les Etats-Unis respectent de longue date une politique consistant à juste titre à ne pas négocier avec les terroristes et ces chefs taliban se joindront bientôt à la bataille." Le Pentagone assure au contraire que ce transfert de taliban a été effectué conformément à la loi, après consultation du ministère de la Justice. "Le gouvernement avait une brève occasion de préserver la vie d'un membre de l'armée américaine retenu contre son gré et en danger depuis près de cinq ans", a déclaré John Kirby, porte-parole du ministère de la Défense. Il a ajouté qu'il avait été nécessaire de ne rien divulguer sur cet échange pour faire en sorte de récupérer Bowe Bergdahl sain et sauf. Bowe Bergdahl a été capturé par les taliban en Afghanistan après avoir quitté à pied sa base militaire. D'anciens compagnons d'armes l'ont accusé d'avoir déserté. (David Alexander, avec Missy Ryan; Bertrand Boucey pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant