Le Pentagone informe 100 militaires menacés par l'EI sur le web

le
0

WASHINGTON, 24 mars (Reuters) - Le Pentagone a annoncé lundi avoir commencé à informer les 100 militaires dont les noms, adresses et photos ont été diffusés sur internet par un groupe revendiquant son appartenance à l'Etat islamique et qui a lancé un appel à les tuer. Le secrétaire à la Défense Ash Carter a démenti les accusations selon lesquelles le groupe, qui dit être la Division piratage de l'Etat islamique (EI), aurait dérobé l'information en s'introduisant par effraction dans les serveurs de l'armée américaine, dans ses bases de données ou dans ses courriels. "Les informations diffusées par l'EIIL sont des informations publiques, diffusées sur les réseaux sociaux", a déclaré le chef du Pentagone en désignant l'EI par son ancien acronyme. "Elles n'ont pas été volées sur des sites du département de la Défense ni sur des bases de données confidentielles", a déclaré Ash Carter. Le commandant William Urban, un des porte-parole du Pentagone, a indiqué que le FBI était en train d'étudier la crédibilité de la menace pour les militaires. Le Pentagone ne divulguera aucun des noms figurant sur la liste ni le lieu où ces militaires sont stationnés, a-t-il dit. La liste a été diffusée la semaine dernière sur les réseaux sociaux. Elle semble avoir été établie à partir des noms mentionnés dans des articles de presse relatifs aux frappes aériennes contre l'Etat islamique, selon des responsables cités par le New York Times. (David Alexander et Phil Stewart; Danielle Rouquié pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant