Le Pentagone compte sur le Vietnam pour contrer Pékin

le
0
Washington souhaite renforcer ses liens avec Hanoï pour endiguer la montée en puissance de la Chine.

Le symbole est fort. Le patron du Pentagone s'est rendu dimanche sur la base militaire de Cam Ranh, l'une des trois places fortes américaines durant la guerre du Vietnam. Leon Panetta était là plus pour l'avenir que pour l'histoire. Les États-Unis et le Vietnam ont signé un accord de coopération militaire en 2011, et le secrétaire américain à la Défense est venu discuter de ses modalités d'application. Ces dernières années, les deux anciens ennemis se sont spectaculairement rapprochés. La montée en puissance de la Chine est loin d'être étrangère à cet élan. Cette visite est d'autant plus lourde de sens qu'elle intervient en pleine passe d'armes verbale entre Washington et Pékin sur les questions de souveraineté et de puissance maritimes. Depuis Singapour, Leon Panetta a affirmé samedi que les États-Unis allaient redéployer la plus grande partie de leurs forces navales dans l'océan Pacifique d'ici à 2020. Il a précisé que «d'une proportion de 50 %-50 % ac

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant