«Le Pen veut transformer une déroute en victoire»

le
0
INTERVIEW - En affirmant que son parti pourrait soutenir des candidats UMP ou PS aux législatives, élection traditionnellement difficile pour le FN, Marine Le Pen cherche à rassurer son nouvel électorat tout en attisant les tensions à droite.

Lundi, Marine Le Pen expliquait que son parti pourrait «très exceptionnellement» appeler à voter pour des candidats de l'UMP, voire du PS, au second tour des élections législatives, en mettant en avant la «valeur humaine». «Il y a un certain nombre de candidats sincères, corrects, qui ont eu à l'égard du peuple français un comportement correct, qui se sont refusés à voter des choses qui allaient à l'encontre de l'intérêt de la France et des Français», a-t-elle expliqué. A contrario, «il y a de la même manière des candidats particulièrement nuisibles, particulièrement dangereux pour la France». L'historien spécialiste de l'extrême droite Nicolas Lebourg décrypte pour Le Figaro la stratégie de la leader du Front national.

LE FIGARO - Que cherche à faire Marine Le Pen avec une telle déclaration?

Nicolas Lebourg - Elle tente de correspondre à sa sociologie électorale, tout en attisant les tensions au sein de la droite. L'électorat actuel de Marine Le Pen

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant