Le Pen traite sa fille Marine de «petite bourgeoise»

le
0
Dans The Times , l'ancien président du Front national estime que l'élite parisienne le considère comme un être «grossier» et «inquiétant» mais accepte sa fille en raison de sa bonne éducation.

Jean-Marie Le Pen serait-il jaloux du succès de sa fille? Dans une interview publiée vendredi par le quotidien britannique The Times, l'ancien leader de l'extrême droite française décrit Marine Le Pen, qui lui a succédé à la tête du Front national, comme une «petite-bourgeoise». Un qualificatif dont se passerait bien celle qui puise la plus grande partie de ses voix dans les classes populaires.

«Je suis un homme du peuple. Je viens d'une famille de paysans et de pêcheurs (...) J'ai été officier dans un régiment de parachutistes, j'ai eu une vie virile, c'est le moins que l'on puisse dire. Ma fille, quoi qu'elle puisse en dire, est une petite-bourgeoise», affirme l'ancien président du Front national, âgé de 84 ans, passant sous silence la fortune colossale dont il a lui-même hérité d'Hubert Lambert dans les années 1970.

Selon lui, l'élite parisienne le considère comme un être «grossier» et «inquiétant» mais accepte sa fille en raison de sa bonne éducation...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant