Le Pen promet la défaite à Sarkozy si sa fille est absente

le
11
JEAN-MARIE LE PEN PROMET LA DÉFAITE À SARKOZY SI SA FILLE EST ABSENTE
JEAN-MARIE LE PEN PROMET LA DÉFAITE À SARKOZY SI SA FILLE EST ABSENTE

PARIS (Reuters) - Jean-Marie Le Pen estime dans le Journal du dimanche que Nicolas Sarkozy serait battu à l'élection présidentielle si sa fille Marine, candidate du Front national, ne peut se présenter à l'élection faute de parrainages.

"Je pense que si ma fille ne peut pas être candidate, ce sont plus de 20% des électeurs qui ne pourront s'exprimer. Ce serait la fin de M. Sarkozy. Il serait battu. Les électeurs du Front national ulcérés ne le lui pardonneraient pas et ils ne seront pas les seuls", dit Jean-Marie Le Pen dans une interview au JDD.

Marine Le Pen, créditée de 16 à 20% des intentions de vote, affirme être en retard dans la collecte des parrainages nécessaires à la validation de sa candidature et dit n'avoir que 350 des 500 signatures requises.

"Je comprends que le candidat Sarkozy soit tiraillé. Il doit se dire, si Le Pen est dans la course, elle peut être devant moi, et si elle n'y est pas, ses électeurs me le feront payer. Pourtant, il faut revenir à l'esprit de la loi, qui n'avait pour but que d'écarter les candidatures farfelues", ajoute le fondateur du FN, arrivé au second tour à l'élection présidentielle de 2002.

D'après un sondage Ifop pour le Journal du dimanche, l'absence de la candidate frontiste au premier tour bénéficierait principalement à Nicolas Sarkozy, qui gagnerait 8,5 points à 33% des intentions de vote et reviendrait à égalité avec François Hollande (+3,5 points).

François Bayrou progresserait lui de 4,5 points à 17% et Jean-Luc Mélenchon gagnerait un point à 9%. le candidat souverainiste Nicolas Dupont-Aignan triplerait son score à 3%.

L'enquête Ifop/JDD ne porte pas sur les intentions de vote au second tour.

Dans un communiqué, Louis Aliot, vice-président du Front national, estime que "ce sondage confirme les rumeurs et documents qui révèlent les calculs politiciens visant à museler la démocratie et à empêcher toute opposition au système".

"Après les prises de position scandaleuses de Martine Aubry et François Fillon considérant qu'il n'y a aucun problème avec le système des 'présentations', il semble que le système tente d'imposer l'idée que l'absence de Marine Le Pen ne serait pas un problème", ajoute-t-il.

Thierry Lévêque et Henri-Pierre André

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • dhote le dimanche 5 fév 2012 à 15:15

    Ce forum sert de défouloir à certains, ce qui est important c'est la responsabilité que prennent les élus devant leurs administrés en acceptant ou en refusant de cautionner tel ou tel candidat. Dura lex sed lex , qui a annoncé officiellemnt qu'il là changerait?

  • laquitta le dimanche 5 fév 2012 à 12:41

    georg199- il a le droit de le tutoyer, sarko le fait bien quand il dit tais toi pov con. De plus il ne merite pas le respect que l'ont droit à un Vrai président.

  • georg199 le dimanche 5 fév 2012 à 12:09

    baljo : qui êtes vous d'aussi important pour vous permettre de tutoyer le Président de la République Française

  • gmich10 le dimanche 5 fév 2012 à 11:31

    Si ce que vous dites est vrai,alors ça sous-entend que la bande à Le Pen ne devrait pas quitter son terrain d'excellence,le théatre de boulevard.Puisque la gauche qui est largement majoritaire dans les communes a largement interêt à ce que les clowns d'extrême droite soient présents au premier tour !!

  • laquitta le dimanche 5 fév 2012 à 11:04

    gmich10- apparement tu ne sait pas comment est décider l'attributtion des credits au sein des intercommunalité (sans parler des departements et régions). Un maire qui donne son parrainage au FN à de grande chance de voir les crédits de sa commune réduits au strict minimum. Il est la le moyen de pression. Il ne s'agit pas seulement de choix de societe comme tu semble le croire.

  • gmich10 le dimanche 5 fév 2012 à 10:53

    Je ne vois pas où il y a pression puisqu'il s'agit juste que les élus assument leur choix de société d'une part et ne distribuent pas leur signature à 25 candidats en même temps d'autre part (je me demande si ce serait démocratique que d'avoir 25 candidats !).

  • laquitta le dimanche 5 fév 2012 à 10:37

    le système est pourri. Bien entendu le FN ne gouvernera jamais, mais utiliser un système de pression sur les élus pour les dissuader de parrainer le FN est une parodie de démocratie. Il est vrai que nous ne sommes pas une démocratie, juste une république et encore je me demande si avec notre classe politique actuelle nous ne sommes pas plus près de certains pays africains.

  • aemk93 le dimanche 5 fév 2012 à 10:33

    En fait tous ont intérêt à voir le FN ne pas obtenir ses signatures sauf un : Hollande... CQFD

  • marconge le dimanche 5 fév 2012 à 01:24

    Il a raison, pour les électeurs FN, ba*sés une fois mais pas deux.

  • gmich10 le dimanche 5 fév 2012 à 01:10

    Il y aurait quand même une bonne nouvelle c'est que les Le Pen ne puissent pas concourir, ça fait toujours des c.nneries de moins à entendre surtout provenant de l'extrème droite.