Le Pen plus proche que jamais de l'Assemblée

le
0
Le second tour pourrait voir l'élection d'un à sept députés d'extrême droite. Depuis près de vingt-cinq ans, seuls trois FN ont réussi à se faire élire au scrutin majoritaire.

Parmi les cinquante-neuf candidats du Rassemblement bleu Marine présents au second tour dimanche, six ont une chance d'être élus à l'Assemblée nationale. Dans la 11e circonscription du Pas-de-Calais, Marine Le Pen affrontera le socialiste Philippe Kemel. Les deux adversaires avaient respectivement obtenu 42,36 % et 23,5 % au premier tour. Jean-Luc Mélenchon (21,48 %) a été éliminé. Dans la 3e du Vaucluse, Marion Maréchal-Le Pen sera opposée au sortant UMP Jean-Michel Ferrand et à la socialiste Catherine Arkilovitch, qui a finalement choisi de se maintenir. Les trois candidats avaient respectivement recueilli 34,6 %, 30,03 % et 21,98 % le 10 juin.

Dans la 2e du Gard, l'avocat Gilbert Collard, arrivé en tête au premier tour (34,57 %), se trouvera dimanche face à la candidate socialiste, Katy Guyot, qui avait atteint 32,87 % le 10 juin. Le sortant UMP Étienne Mourrut, troisième au premier tour avec 23,88 %, a - après avoir hésité - choisi de rester en lice

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant