Le Pen : «Je suis la candidate antisystème»

le
0
INTERVIEW - La présidente du Front national, qui mène sa première campagne présidentielle, ne donnera «pas de consigne de vote» en cas de duel Sarkozy-Hollande au second tour.

LE FIGARO. - Quelle appréciation portez-vous sur le déroulement de votre première campagne présidentielle?

Marine LE PEN. - On reproche souvent aux candidats à la présidentielle d'éluder les sujets qui fâchent. Je ne me sens pas visée par cette critique. J'ai développé des sujets qui correspondent aux préoccupations des Français - euro, pouvoir d'achat, protectionnisme, fondamentalisme, immigration. S'il y a bien un candidat qui a pris des positions claires sur les débats de fond, c'est moi. En revanche, nos concitoyens sont victimes de la concurrence commerciale que se livrent les médias. D'un discours d'une heure et demie, les rédactions ne retiennent que la «petite phrase» susceptible de faire du buzz. Le commentaire journalistique est devenu très prévisible. Par rapport à la campagne présidentielle de 2007, la situation a empiré.

Nicolas Sarkozy semble en passe de séduire de nouveau une partie de vos électeurs...

Les Français n'ont pas la mémoire d'

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant