Le Pen esquisse les traits du «nouveau» FN

le
0
Le parti frontiste pourrait faire peau neuve après les élections législatives de juin, si celles-ci confirment le haut score de Marine Le Pen à la présidentielle. Un changement de nom pourrait en être l'illustration.

Marine Le Pen, grand arbitre du second tour de la présidentielle, serait en passe de remodeler le Front national. Objectif: le moderniser par rapport au parti dirigé par son père, Jean-Marie Le Pen, pendant près de 40 ans. Sa troisième place au premier tour de la présidentielle (17,9% des voix), qui la conforte dans sa stratégie de «dédiabolisation», lui ouvre dorénavant la voie à ce renouveau qu'elle souhaitait depuis plusieurs mois. Ce changement majeur dans l'histoire du parti sera toutefois conditionné par le taux de réussite des candidats frontistes aux législatives, qui pourrait permettre au FN d'asseoir sa légitimité à droite. En attendant, Marine Le Pen prépare le terrain, presque l'air de rien.

Première étape de sa stratégie: les candidats du FN se présenteront aux législatives de juin sous la bannière «Rassemblement bleu Marine». «C'est la marque pour les législatives. A l'intérieur il y aura les candidats du Front National, il y aura les candidat

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant