Le Pen attendra l'élection allemande pour négocier sur l'euro

le
13
LE PEN ATTENDRA L'ÉLECTION ALLEMANDE POUR NÉGOCIER SUR L'EURO
LE PEN ATTENDRA L'ÉLECTION ALLEMANDE POUR NÉGOCIER SUR L'EURO

PARIS (Reuters) - Marine Le Pen précise qu'elle attendra le résultat des élections allemandes fin septembre pour négocier avec les partenaires européens de la France sur la question de l'euro, si elle est élue présidente de la République en mai.

La candidate du Front national compte négocier pendant six mois pour restaurer la souveraineté monétaire, législative, territoriale et économique de la France. Elle promet que cette négociation, quelle qu'en soit l'issue, sera suivie d'un référendum sur l'appartenance de la France à l'Union européenne et qu'elle quittera le pouvoir si elle est désavouée.

Dans un entretien avec des lecteurs du quotidien Le Parisien publié dimanche, Marine Le Pen déclare : "Je ne veux pas le chaos. Dans le cadre du calendrier de négociations que je veux mettre en oeuvre -- délocalisations, Schengen... --, l'euro sera l'ultime étape car je veux attendre le résultat des élections en Allemagne à l'automne prochain avant de renégocier."

A l'occasion des élections législatives du 24 septembre, la chancelière, Angela Merkel, briguera un quatrième mandat.

Les enquêtes d'opinion montrent que les Français sont en grande majorité attachés à l'euro.

Selon un sondage Ifop publié samedi, 72% des Français sont opposés à un abandon de la monnaie unique et à un retour au franc, soit 10 points de mieux qu'en mai 2010.

Le gouverneur de la Banque de France et de nombreux économistes soulignent les risques d'une sortie de l'euro.

"Vouloir sortir de l'euro et dévaluer notre monnaie pour être libre de faire plus de déficit, ce serait oublier que le financement de la dette française coûterait nettement plus cher : plus de 30 milliards d'euros par an à terme", a ainsi expliqué le gouverneur, François Villeroy de Galhau.

L'Institut Montaigne, un think tank libéral, a estimé qu'appliquer le programme de Marine Le Pen en sortant de l'euro coûterait neuf points de produit intérieur brut à la France à long terme, soit environ 200 milliards d'euros, et un demi-million d'emplois.

Le cabinet d'analyses COE-Rexecode estime qu'en cas de victoire de Marine Le Pen ou de Jean-Luc Mélenchon, le candidat de La France insoumise qui veut lui aussi renégocier ou quitter l'euro, "l'hypothèse est que le scénario du programme bascule vers un scénario de crise monétaire violente".

Tous les sondages donnent Marine Le Pen qualifiée mais battue au second tour de l'élection présidentielle, le 7 mai.

(Jean-Baptiste Vey)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M1945416 il y a 9 mois

    https://www.youtube.com/watch?v=uleVLTFEx3Q

  • badaro il y a 9 mois

    elle sait négociée les prix des patates au marché, mais elle négociée un traité, laissez moi rire :))

  • a.gim il y a 9 mois

    les muges gobent tout ce qui passe à sa portée

  • frk987 il y a 9 mois

    Pour M5769532 : ce n'est pas en elle même la dette qui est un problème majeure, elle ne sera simplement jamais remboursée. MAIS ce qui importe c'est de pouvoir payer les intérêts, el là ce n'est pas gagné, avec une remontée des taux à 4%....la facture sera de 88 MDS chaque année, à la condition que l'on stoppe l'hémorragie Et ce ne sont ni MLP ni le Godelureau qui vont y arriver.

  • M5769532 il y a 9 mois

    "Vouloir sortir de l'euro et dévaluer notre monnaie pour être libre de faire plus de déficit, ce serait oublier que le financement de la dette française coûterait nettement plus cher ..."C'est qui qui nous a entrainé la dedans ?????? Pourquoi personne n'a tiré la sonnette d'alarme depuis tout ce temps ? Ils attendent quoi, les 3000 milliards de dettes pour réagir ? Qu'ils en parlent à Asselineau, il va leur répondre lui.

  • frk987 il y a 9 mois

    Ben avant qu'on quitte l'Euro avec la mère Lepen : faudrait qu'elle soit élue et qu'elle ait la majorité absolue à l'AN....autant dire que c'est pas gagné.

  • frk987 il y a 9 mois

    Comme disait Aznavour : "Je m'voyais déjà en haut de l'affiche En dix fois plus gros que n'importe qui mon nom s'étalait Je m'voyais déjà adulé et riche Signant mes photos aux admirateurs qui se bousculaient J'étais le plus grand des grands fantaisistes

  • a.gim il y a 9 mois

    les gau..chos fa.c.h.os sont là.

  • badaro il y a 9 mois

    FN société familiale à actions simplifiée :))1er ministre, son compagnon ou son pere :))

  • wanda6 il y a 9 mois

    Le programme de tous ceux qui veulent rester dans l’UE ou négocier une autre Europe est ici ( GOPE 2016) : http://ec.europa.eu/europe2020/pdf/csr2016/csr2016_france_fr.pdf Un document ignoré par tous nos hommes politiques, y compris M. Le Pen et Mélenchon qui sont pourtant 2 députés européens. Ils touchent largement plus de 15 000€/mois chacun. Ils devraient à minima nous informer ..