Le PEA-PME peine à s'imposer

le
0

Le Plan d'Epargne en Action - PME a été lancé officiellement en mars 2014. Un an après, il ressort que ce produit d'épargne destiné à soutenir les entreprises françaises est à la peine.

PEA PME, rappel du principe

Le Plan d'Epargne en Action- PME a été créé dans le cadre de la loi de Finances pour 2014. L'objectif de ce nouveau produit financier était de soutenir financièrement les petites et moyennes entreprises françaises grâce à l'épargne des particuliers. Annoncé en mai 2013, il a fait l'objet d'un décret d'application en mars 2014. En pratique, le titulaire du PEA-PME a la possibilité de verser jusqu'à 75 000€ pour une personne seule. Le plafond atteint 150 000€ pour un couple. Comme son nom l'indique, l'épargne est investie sur des actions de petites et moyennes entreprises de moins de 5000 salariés et générant un chiffre d'affaire annuel inférieur à 1,5 milliard d'euros.

Une première année décevante

Au lancement du PEA-PME, le gouvernement estimait que le produit d'épargne pourrait générer entre 1 et 2,5 milliards de liquidités pour les PME et les ETI. Si aucun chiffre officiel n'a été communiqué, il ressort d'ores et déjà que le PEA-PMA affiche des résultats décevants. Seuls 100 000 livrets ont été souscrits, pour une collecte de 400 millions d'euros.

Les raisons de ces faibles résultats

Les banques ont joué un rôle dans ces résultats. De fait, elles n'ont guère encouragé leurs clients à choisir ce produit d'épargne, jugé trop risqué. Par ailleurs, le PEA-PME pâtit de la concurrence du PEA classique. Enfin, la jeunesse du produit financier ne joue pas en sa faveur. Il pourra vraisemblablement se développer sur la durée.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant