Le PEA PME

le
0

Dans le cadre de la loi de Finances pour 2014, une nouvelle possibilité d'épargne a été créée : le PEA PME. Ce plan a pour objectif de soutenir le financement des petites et moyennes entreprises.

Création du PEA PME

La loi de Finances pour 2014 prévoyait notamment le soutien des petites et moyennes entreprises. Dans cet objectif, le gouvernement a proposé la création d'un nouveau produit d'épargne : le Plan d'Epargne en Action (PEA).

Son lancement a eu lieu au 1er janvier 2014. D'après les prévisions chiffrées, il pourrait drainer jusqu'à deux milliards d'Euros. Un épargnant pourra souscrire tout à la fois un PEA classique et un PEA-PME, dans un même établissement bancaire ou dans deux enseignes différentes. De même, il sera possible d'adopter uniquement un PEA-PME.

Le PEA-PME : quels fonds ?

Le souscripteur du PEA-PME pourra verser sur son plan la somme maximale de 75 000 €. Le plafond atteint 150 000 € pour un couple. Pour atteindre ce montant, l'épargnant peut investir sur des actions de petites et moyennes entreprises, ayant moins de 5000 salariés et enregistrant un chiffre d'affaires annuel de moins de 1,5 milliard d'Euros - ou bilan total inférieur à deux milliards. Les parts de fonds investis à plus de 75 % en titres d'ETI ainsi que les SICAV sont également éligibles pour le nouveau PEA-PME.

Les avantages fiscaux

Le PEA-PME, tout comme le PEA classique, bénéficie d'une exonération d'impôt sur les dividendes et plus-values de cession si ces derniers sont maintenus au moins cinq ans. Le taux de 15,5 % de prélèvements sociaux reste néanmoins appliqué.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant