Le PDG de Veolia défend sa stratégie devant ses actionnaires

le
0
Le PDG de Veolia défend sa stratégie devant ses actionnaires
Le PDG de Veolia défend sa stratégie devant ses actionnaires

PARIS (Reuters) - Antoine Frérot, le PDG de Veolia Environnement, a défendu mercredi son projet de "transformation" du groupe devant ses actionnaires en leur assurant qu'ils devraient pouvoir en mesurer les résultats d'ici deux ans.

Lors de l'assemblée générale du géant des services aux collectivités, Antoine Frérot, qui a échappé en février à une tentative de déstabilisation liée à son projet de restructuration, a reconnu que celle-ci serait "exigeante" mais il a promis qu'elle permettrait à Veolia de s'adapter à la "nouvelle donne" mondiale.

Contraint de se désendetter, Veolia prévoit de se désengager d'une quarantaine de pays sur les 77 dans lesquels il était présent l'an dernier, et de céder pour cinq milliards d'euros d'actifs, à commencer par ses activités de transports, réunies au sein du pôle Transdev, codétenu avec la Caisse des dépôts et consignations (CDC), et jugé trop "gourmand en capital".

"D'ici deux ans, nous profiterons entièrement de tous les effets positifs que doit nous procurer l'envergure de notre groupe", a dit Antoine Frérot, ajoutant que Veolia aurait alors retrouvé "le poids d'un athlète qui a suivi un régime et qui est fin prêt pour la compétition".

Antoine Frérot a été déstabilisé en février par des informations de presse évoquant son remplacement par l'ex-ministre de l'Ecologie Jean-Louis Borloo, mais il est parvenu à conserver la confiance du conseil d'administration et a depuis engagé une refonte de l'équipe dirigeante.

Il a expliqué mercredi que cette refonte du comité exécutif visait à "créer une nouvelle dynamique avec une équipe dirigeante resserrée et unie".

Les actionnaires du groupe ont en outre approuvé mercredi la modification de la composition du conseil d'administration: Esther Koplowitz et Jean-François Dehecq, ancien dirigeant de Sanofi perdent leur siège tandis que Jacques Aschenbroich, le directeur général de Valeo, Maryse Aulagnon, PDG de la société foncière Affine ou encore Nathalie Rachou, associée fondatrice de Topiary Finance, font leur entrée au CA.

Ces modifications ont été approuvées à une écrasante majorité lors de l'AG.

A la veille de celle-ci, Jean-François Dehecq avait critiqué la stratégie d'Antoine Frérot dans un entretien au Monde, lui reprochant "d'abdiquer l'ambition mondiale" du groupe pour privilégier "une vision comptable à court terme".

Comme Esther Kolplowitz, Jean-François Dehecq est réputé proche des positions de l'ancien PDG de Veolia Henri Proglio, aujourd'hui à la tête d'EDF.

Caroline Jacobs, avec Marc Angrand, édité par Benoit Van Overstraeten

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant