Le PDG de Pernod Ricard fait le point sur la stratégie du groupe

le
0
Alexandre Ricard, PDG de Pernod Ricard. (© M. Bertrand)
Alexandre Ricard, PDG de Pernod Ricard. (© M. Bertrand)

Comment expliquez-vous la mauvaise performance des ventes de la vodka Absolut aux États-Unis dans un marché pourtant en croissance ? Comment comptez-vous y remédier ?
Alexandre Ricard :
Depuis six mois environ, nous mettons en place une série de mesures dont l’objectif est de stabiliser la marque Absolut aux États-Unis. Tout d’abord, nous avons revu notre stratégie d’efficacité promotionnelle car, en augmentant nos prix, nous avions dépassé des seuils psychologiques. Nous avons aussi accru la visibilité de la marque en magasins et dans les bars en redessinant la bouteille pour la première fois en trente ans. Bouteille que nous proposons désormais dans une version illuminée adaptée à la nuit qui est le moment clé de la consommation de vodka. Par ailleurs, comme le marché des spiritueux bruns aux États-Unis progresse plus vite que celui de la vodka, nous innovons en lançant Absolut Oak, la première vodka «brune». Notre plan inclut aussi la montée en gamme avec Absolut Elyx, dont le lancement a été appuyé par des investissements importants. Enfin, une nouvelle campagne de publicité sortira bientôt aux États-Unis.

Bloc "A lire aussi"

Vous avez inscrit dans les comptes du groupe une dépréciation de 652 millions d’euros pour Absolut. Cela veut-il dire que vous n’anticipez pas d’amélioration de cette activité à brève échéance ?
Alexandre Ricard :
Cette

Lire la suite sur le revenu.com


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant