Le PDG de LVMH envisagerait de remplacer le designer de Vuitton

le
0
LE DESIGNER DE VUITTON, NICOLAS GHESQUIÈRE, SERAIT SUR LA SORTIE
LE DESIGNER DE VUITTON, NICOLAS GHESQUIÈRE, SERAIT SUR LA SORTIE

PARIS (Reuters) - Bernard Arnault, PDG de LVMH, envisage de remplacer Nicolas Ghesquière, directeur artistique de Louis Vuitton, et Jonathan Anderson, chez Loewe, serait le meilleur candidat pour lui succéder, apprend-on aurpès de trois sources proches du dossier.

Le calendrier n'a pas été encore arrêté, ni les conditions dans lesquelles ce changement serait opéré mais le sujet est activement discuté chez LVMH, selon ces mêmes sources.

"Les gens du studio s'attendent à ce qu'il parte, peut-être dès après les collections d'octobre", dit-on.

Le groupe LVMH, qui avait dans un premier temps refusé de commenter ces informations avant leur publication, les a finalement démenties.

"LVMH dément formellement les informations erronées selon lesquelles Nicolas Ghesquière pourrait quitter prochainement la direction artistique de Louis Vuitton", a déclaré un porte-parole du groupe de luxe.

"Le contrat de Nicolas Ghesquière n'est pas en renouvellement et ne le sera pas avant la fin 2018", a-t-il ajouté.

Nicolas Ghesquière avait déclaré sur Canal+ début juin qu'il souhaitait créer sa propre marque, déclenchant des rumeurs sur un possible départ.

Bernard Arnault et sa fille Delphine, numéro deux de Louis Vuitton, apprécient beaucoup Jonathan Anderson, 32 ans, connu pour ses modèles inspirés par l'art contemporain, ont ajouté les sources. "Bernard Arnault l'apprécie beaucoup, tout le monde sait qu'il l'adore. Il est le mieux placé pour remplacer Ghesquière", a dit l'une d'elles.

En octobre prochain, cela fera trois ans que Nicolas Ghesquière sera à la tête de la création de Vuitton, qu'il a contribué à relancer avec de nouveaux modèles de sacs. Mais les résultats commerciaux de ses collections de prêt-à-porter n'ont pas été à la hauteur des attentes, soulignent plusieurs sources.

Il pourrait cependant ne quitter Louis Vuitton que l'an prochain, son départ pouvant être délicat à négocier.

L'industrie du luxe subit un sévère ralentissement qui a provoqué une série de changements à la tête de la création ou à la direction générale de nombreuses marques visant à redynamiser leurs stratégie et leurs ventes.

Burberry vient de débaucher le PDG de Céline, Marco Gobbetti, dernier changement en date après ceux intervenus chez Dior, Chanel, Cartier ou Saint Laurent.

(Astrid Wendlandt, édité par Jean-Michel Bélot et Benjamin Mallet)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant