Le PDG d'Alibaba défend les contrefaçons et fâche le monde du luxe

le
1
Le PDG d'Alibaba, géant du e-commerce chinois, déclenche une polémique en affirmant que les contrefaçons sont mieux que les originaux.  
Le PDG d'Alibaba, géant du e-commerce chinois, déclenche une polémique en affirmant que les contrefaçons sont mieux que les originaux.  

Alibaba, l'Amazon chinois, n'a aucun souci avec la contrefaçon. Non parce que le géant du commerce (plus de 400 millions de clients cette année) n'en voit pas défiler sur son site qui a mauvaise réputation pour cela, mais parce que « les faux produits présentent aujourd'hui une meilleure qualité et un meilleur prix que les vrais produits », comme l'a expliqué Jack Ma, PDG du groupe, lors d'une réunion avec des investisseurs à Hangzhou, mardi 14 juin, selon le

Wall Street Journal

.

Sa phrase a provoqué un scandale dans le monde du luxe, principale victime des copies vendues à prix cassés. Jack Ma a explicité sa position en affirmant que les produits copiés étaient fabriqués « dans les mêmes usines » que les originaux, avec « les mêmes matériaux ». Les sous-traitants chinois sont régulièrement soupçonnés de dégager des surplus de production qu'ils peuvent alors vendre directement, notamment sur la plateforme de vente de particulier à particulier Taobao du groupe Alibaba. Selon NetNames, le leader mondial de la protection des marques sur Internet, de 20 à 80 % des produits disponibles sur cette plateforme seraient des faux.

Remettre en cause la division internationale du travail

Le PDG d'Alibaba cherche-t-il simplement à justifier son impuissance à lutter contre ces pratiques ? Jack Ma a plutôt entrepris...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • L47fr il y a 6 mois

    alibaba étant totalement pompé sur les websites btob américains à l'origine, ce n'est pas les problèmes de contrefaçon qui l'étouffent le pépère