Le PDG d'Air France reçu par Lellouche

le
0
Le secrétaire d'État au commerce extérieur et Pierre-Henri Gourgeon ont abordé la question des achats d'Airbus.

L'échange de vues entre le secrétaire d'État au Commerce extérieur, Pierre Lellouche et Pierre-Henri Gourgeon, le PDG d'Air France-KLM a été courtois et urbain. Mais il n'est pas sûr qu'il conduira Air France et KLM à privilégier Airbus pour l'achat de la centaine d'appareils long-courriers dont l'annonce était initialement prévue en juillet.

Le dirigeant de la compagnie franco-néerlandaise a expliqué au secrétaire d'État que ses critères de choix étaient nombreux et complexes et que le choix de l'un ou l'autre constructeur devait tenir compte du calendrier de livraison envisageable. Or Boeing serait capable de fournir ses 787 avant qu'Airbus ne puisse livrer ses A 350.

À la sortie du Conseil des ministres, c'est François Baroin, ministre du Budget et porte-parole du gouvernement, qui a replacé la balle au centre. «Nous sommes dans un État de droit avec des règles européennes et mondiales avec l'OMC (Organisation mondiale du commerce) », ajoutant aussi que 1/4 /p>...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant