Le PCF tourne le dos au gouvernement

le
0
Le secrétaire national du PCF, Pierre Laurent, a indiqué devant le conseil national du Parti réuni à huis clos, lundi matin, que les conditions ne sont «pas aujourd'hui réunies» pour une entrée de la gauche radicale dans le gouvernement.

La décision finale sera prise mercredi par les délégués communistes à l'occasion d'une conférence nationale. Mais déjà, lundi matin, devant le conseil national du Parti réuni à huis clos, le secrétaire national du PCF, Pierre Laurent, a indiqué que les conditions ne sont «pas aujourd'hui réunies» pour une entrée de la gauche radicale dans le gouvernement. Les communistes sont face au constat: le premier ministre Jean-Marc Ayrault n'a visiblement aucune intention de faire bouger le nuancier de sa politique du rose au rouge. Et ce, indique Pierre Laurent, «en dépit de nos appels répétés à la prise en compte de nos propositions»...

Le Front de gauche, par son score moyen à la présidentielle (11,1 %) et par l'effondrement de son groupe à l'Assemblée - seuls 10 députés ont été élus contre 19 dans la mandature précédente -, n'était pas en mesure de forcer la main des socialistes... Le secrétaire national du PCF regrette pourtant que le premier m

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant