Le PCF envoie des voeux au vitriol à François Hollande

le
3

PARIS (Reuters) - Le Parti communiste français (PCF) a adressé des voeux au vitriol à François Hollande, l'accusant d'avoir failli à ses promesses électorales dans presque tous les domaines.

Le clip mis en ligne jeudi sur le site internet du parti montre que si le PCF se situe dans la majorité, il ne fait aucun cadeau au président socialiste, comme l'illustrent ses multiples votes contre les projets de loi du gouvernement. On peut y voir des extraits des discours de campagne de François Hollande entrecoupés d'éclats de rire enregistrés.

Le PCF se moque notamment des envolées du candidat à la présidentielle qui faisait du "monde de la finance" son adversaire et qui, selon le PCF, a fait 20 milliards d'euros de cadeaux aux entreprises dans le pacte de compétitivité.

Sa promesse de renégocier le pacte budgétaire européen, qui ne sera pas tenue, est également l'objet de railleries, comme celle de "sanctuariser" le budget du ministère de la Culture.

Les plans sociaux à répétition, que François Hollande disait vouloir éviter, sont aussi l'occasion de rire - jaune - pour le Parti communiste français.

Marie-Noëlle Lienemann, membre de la gauche du Parti socialiste, qui se montre elle aussi souvent critique à l'égard de la politique menée par François Hollande et son gouvernement, estime que le PCF est allé trop loin dans la "dérision".

"Il ne faut pas oublier que si le gouvernement ne réussit pas, ce ne sera pas la gauche de la gauche qui sera victorieuse, ce sera l'extrême droite ou la droite", a-t-elle dit sur i-télé.

Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • dbourbie le jeudi 27 déc 2012 à 15:57

    bon pour le FN

  • troteldo le jeudi 27 déc 2012 à 14:17

    J'ai vu. Pas mal mais on ne se faisait pas d'illusion de toute manière. Et le Front de Gauche, il ferait mieux ?

  • raich2 le jeudi 27 déc 2012 à 14:00

    Et la palme d'or revient à ....... Je n'ose pas le dire pour ne pas faire de jaloux