Le PCF appelle Mélenchon à ne pas «se tromper de cible» 

le
1
La sortie du candidat à la présidentielle du Front de Gauche sur François Hollande «capitaine de pédalo» a fait grincer des dents au PCF. «Nos ennemis sont Nicolas Sarkozy et la droite», prévient le secrétaire du PCF, Pierre Laurent

«Je suis par définition le gars qui marche au bord du toit !» Jean-Luc Mélenchon ne semble pas craindre de chuter : «On me dit de faire attention, mais je sais parfaitement où je vais.» Une semaine après avoir qualifié le candidat socialiste François Hollande de «capitaine de pédalo» et après l'avalanche de réactions hostiles au PS, le candidat du Front de gauche, l'alliance de la gauche radicale, reste serein. En déplacement vendredi dans l'Oise avec la communiste Marie-George Buffet pour soutenir les salariés de l'usine Still Saxby de Montataire, menacée de fermeture, il reste sur sa ligne : «Si les socialistes ont réagi, avec violence et bassesse pour certains, c'est vraiment que j'ai touché un nerf sensible…»

Jean-Luc Mélenchon se moque des propos tenus mardi par Martine Aubry, à la sortie du bureau national du PS, soulignant sa réticence à tout accord électoral avec le Front de gauche si son candidat ne change pas de stratégie. «Il y a e

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • nayara10 le dimanche 20 nov 2011 à 01:02

    Surtout de compte en Banque ...