Le Pays de Galles écrase l'Italie pour s'assurer la deuxième place du tournoi

le
0

Solide en conquête puis spectaculaire dans le jeu, le Pays de Galles s'est défait facilement de l'Italie (67-14). Les Italiens ont commis bien trop d'erreurs en début de match pour faire douter le XV du Poireau. Avec cette victoire, les Gallois s'assurent de la deuxième place du tournoi. Les Italiens décrochent la cuillère de bois.

D’abord les bases, ensuite le spectacle. Le pays de Galles a parfaitement respecté son plan de jeu ce samedi. Les Gallois ont pris facilement le pas sur des Italiens avec neuf essais et un score fleuve (67-14). Pour construire ce succès, la bande de Lydiate (exceptionnellement capitaine en l’absence de Warburton) a d’abord été sage dans le jeu, en prenant les pénalités quand elles s’imposaient (15eme et 21eme) au contraire de l’équipe de Jacques Brunel. A la 8eme minute, alors qu’il n’y a « que » 7-0, les Italiens montrent la touche à M.Poite à la place des poteaux, un choix regrettable. Même si sur l’ensemble du match, il n’y a pas photo, les Gallois ont dominé dans tous les secteurs du jeu. 

Les Gallois ont assuré le spectacle

La conquête a été très propre avec un 100% en touche (sur 13 lancers). C’est derrière que le pays de Galles a construit son attaque avec quatre essais après un lancement de jeu à la suite d’un lancer en touche. Le symbole de ce système de jeu des diables rouges, c’est l’essai de North à la 50eme après une succession de passes dans le dos. L’ailier Gallois a d’ailleurs été l’homme du match avec comme d’habitude de très bonnes initiatives. L’ailier a aussi offert un essai à Jamie Roberts avec un acrobatique offload. Le centre Gallois a aussi été très utilisé afin de fixer les Italiens pour ensuite libérer des espaces sur l’extérieur. Le dernier match de Jacques Brunel avec l’Italie n’aura donc pas été de tout repos couronnant ce dernier Tournoi du futur entraîneur des avants de Bordeaux d’une cuillère de bois. Les diables rouges ont assuré le spectacle après la sirène avec un nouvel essai, cette fois-ci, signé Gareth Davies offrant aux Gallois la deuxième place du Tournoi des VI Nations.   Guillaume Courselle
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant