Le patronat solidaire de Stéphane Richard

le
1
Alors que la ministre de l'Economie numérique Fleur Pellerin a clairement posé la question du maintien de Stéphane Richard à la tête d'Orange, plusieurs patrons appellent à calmer le jeu pour ne pas déstabiliser l'entreprise.

Les soutiens se multiplient ce jeudi pour Stéphane Richard, mis en examen pour «escroquerie en bande organisée» dans le cadre de l'enquête sur l'arbitrage favorable à Bernard Tapie. Sur France Info, Pierre Gattaz, candidat à la présidence du Medef, a rappelé que ce «grand patron» est «innocent jusqu'à preuve du contraire». La question de son départ d'Orange ne doit pas se poser ouvertement comme l'a fait ce matin sur RTL Fleur Pellerin, la ministre chargée des Petites et Moyennes Entreprises et de l'Économie numérique, rappelle-t-il.

Un conseil d'administration d'Orange doit se réunir en début de semaine prochaine pour examiner la situation de Stéphane Richard et c'est à ce dernier «de décider de le maintenir ou pas», a-t-il ajouté...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M835627 le jeudi 13 juin 2013 à 12:24

    Bin voyons, le corporatisme franchouillard à l'oeuvre et qu'importe les turpitudes des uns ou des autres, ça ne concerne pas les puissants, seulement la plèbe!