Le patronat français demande une loi d'urgence à Hollande

le
0
    PARIS, 9 janvier (Reuters) - Six organisations patronales ou 
associations d'entrepreneurs françaises demandent à François 
Hollande une "loi d'urgence" pour relancer l'économie de la 
France, dans une lettre ouverte publiée par le Journal du 
Dimanche. 
    Les signataires, dont le président du Medef, Pierre Gattaz, 
souhaitent que ces mesures d'urgence soient soutenues par 
l'ensemble des partis politiques pour sonner la mobilisation 
générale contre le chômage. 
    "Nous demandons (...) l'adoption d'une loi d'urgence 
permettant de mettre en oeuvre dès le premier trimestre 2016 
plusieurs mesures essentielles", écrivent les présidents du 
Medef, de l'Afep, de Croissance Plus, du Cercle de l'Industrie, 
des Entrepreneurs et dirigeants chrétiens et du mouvement Ethic. 
    Ils préconisent ainsi un assouplissement du contrat de 
travail, prévoyant notamment des motifs de rupture liés à la 
situation de l'entreprise ou à la réalisation d'un projet. 
    Ils souhaitent une exonération totale de cotisations 
sociales patronales pendant deux ans pour toute nouvelle 
embauche dans les petites entreprises 
    Ils demandent une exonération totale de cotisations sociales 
pour tout recours à un travailleur en formation en alternance 
(apprentissage ou contrat de professionnalisation), ainsi que 
des dispositions facilitant l'embauche de chômeurs de longue 
durée et les nouvelles formes d'activité indépendante. 
    "Nous appelons tous les partis politiques à soutenir ce plan 
d'urgence pour l'emploi", concluent-ils. 
 
 (Emmanuel Jarry, edité par Benoît Van Overstraeten) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant