Le patron du Pentagone se démarque de Trump sur les médias

le
0
    ABU DHABI, 19 février (Reuters) - Le secrétaire américain à 
la Défense, James Mattis, a pris ses distances dimanche avec les 
attaques répétées de Donald Trump contre les médias. 
    "J'ai vécu des périodes plutôt conflictuelles avec la 
presse. Mais non, la presse, pour ce qui me concerne, est un 
corps avec lequel nous devons traiter. Et je n'ai moi-même aucun 
problème avec la presse", a-t-il dit en marge d'un déplacement 
aux Emirats arabes unis. 
    Donald Trump a tenu vendredi une conférence de presse 
mouvementée durant laquelle il a poursuivi sur le registre de 
ses attaques contre "les médias malhonnêtes" avant de juger, 
dans un de ses nombreux tweets, que les "médias des fausses 
informations" étaient "l'ennemi du peuple américain", citant 
nommément le New York Times et les chaînes de télévision NBC, 
ABC, CBS et CNN. 
    Invité dimanche matin sur NBC, le sénateur John McCain, 
candidat républicain à la Maison blanche en 2008, a pris la 
défense des médias, jugeant que vouloir museler la presse 
dénotait des tendances dictatoriales. 
    "Si l'on veut préserver la démocratie, telle qu'on la 
connaît, il faut une presse libre, et souvent une presse 
d'opposition", a-t-il dit dans une interview accordée à 
l'émission "Meet the Press".   
 
 (Phil Stewart; Henri-Pierre André pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant