Le patron du PC pilonne Valls

le
0
Le patron du PC pilonne Valls
Le patron du PC pilonne Valls

Plus qu'une main tendue aux « socialistes affligés » et frondeurs du PS, c'est davantage un coup de pied au derrière que leur a envoyé hier Pierre Laurent. Le secrétaire national du PC, qui s'exprimait devant un millier de délégués réunis à Montreuil (Seine-Saint-Denis), a sonné l'heure de l'action contre la politique du tandem Valls-Hollande.

Des applaudissements nourris ont accueilli sa proposition d'organiser début décembre une « contre-semaine de mobilisation » à celle que le Medef compte lancer « pour dire la souffrance des patrons qui n'ont pas le moral », s'est gaussé Laurent : « Partout devant les permanences du Medef ou devant les entreprises qui en ont profité, nous demanderons des comptes sur l'argent du CICE. Où va l'argent du crédit impôt recherche ? Où va l'argent des banques ? »

Valls «n'est pas le Premier ministre de la gauche»

Sa détermination fait écho à celle de Jean-Luc Mélenchon, bouillant partenaire du Front de gauche, qui écrivait dans son dernier blog : « Nous croyons à l'action. A rien d'autre ! Nous sommes fatigués des rencontres, forums, colloques, tables rondes et autres universités d'été où l'on bavarde en répétant les mêmes banalités... »

Le patron du PC n'est donc pas loin de s'être rangé à cette vue, lui qui avait invité à déjeuner en septembre à la Fête de l'Humanité les députés frondeurs du PS. Car depuis, au grand dam des communistes, ces socialistes se sont abstenus sur les grands textes budgétaires au lieu de voter contre. « L'abstention des frondeurs, leur entre-deux, ce n'est plus possible ! » résume Olivier Dartigolles, porte-parole du Parti. « Ils n'ont pas permis de stopper Manuel Valls qui se contente très bien de faire passer sa politique avec une majorité relative à l'Assemblée. Il est urgent d'élever le niveau de riposte », plaide-t-il.

Décrivant une situation économique proche du chaos, Pierre Laurent n'a pas pris de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant