Le patron du FC Lorient choisi pour redresser Primaphot

le
0
Le président de Lorient Loïc Fery.
Le président de Lorient Loïc Fery.

Loïc Féry se lance dans la reprise d’entreprises en difficulté. Le tribunal a retenu son plan de relance, qui sauve 211 postes.

Après la finance et le foot, Loïc Féry se lance dans un nouveau métier, le redressement d’entreprises en difficultés. L’homme d’affaires, propriétaire et président du FC Lorient, a été choisi mercredi 5 octobre pour relancer une première société, Primaphot. Le tribunal de commerce de Nanterre a retenu le plan présenté par Chenavari, la société de gestion de M. Féry, pour sortir de l’ornière cette entreprise dont les équipes prennent des photos des nouveau-nés dans les maternités puis les vendent aux jeunes parents.

Le tribunal n’avait pas d’autre offre en main pour sauver cette société dont le modèle économique a été profondément mis à mal, et qui a déposé son bilan il y a un an. Certains redoutaient néanmoins qu’il place Primaphot en liquidation, en raison notamment de l’hostilité d’une partie du personnel au projet Chenavari, qui prévoit la fermeture d’un site de 53 personnes à Nîmes.

M. Féry, dont le projet passe par une société immatriculée aux îles Caïmans, reprend 211 personnes, des photographes et des vendeurs qui ont déjà accepté la modification des contrats de travail proposée par la direction actuelle. Pour relancer l’entreprise, son plan comporte en outre un volant significatif d’embauches, afin de reconstituer une équipe à même de travailler dans toutes les maternités auxquelles est lié Primaphot. Le projet prévoit également le retour aux commandes d’Eric Fau, un des dirigeants historiques de l’entreprise.

Le fonds Activa Capital, qui était jusqu’à présent ...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant