Le patron du Bayern Munich aurait caché 10 M? en Suisse

le
0
Le patron du Bayern Munich aurait caché 10 M? en Suisse
Le patron du Bayern Munich aurait caché 10 M? en Suisse
Le président du Bayern Munich, Uli Hoeness, qui fait l'objet d'une enquête pour fraude fiscale, après avoir admis détenir un compte caché en Suisse, aurait dissimulé plus de 10 M?, affirme l'édition dominicale du journal allemand «Bild». L'hebdomadaire allemand Focus a révélé samedi qu'Hoeness, 61 ans, avait avoué l'existence de ce compte en janvier et que le parquet de Munich avait diligenté une enquête pour vérifier que la confession du dirigeant bavarois, était «exacte et complète».

L'ancien footballeur professionnel et les autorités allemandes ont refusé de divulguer le montant des sommes en jeu mais selon «Bild», qui ne cite pas ses sources, Hoeness, personnage haut en couleur célèbre pour ses prises de position tranchées et ses formules à l'emporte-pièce, aurait déjà payé près de 6 M? en arriérés d'impôts.

Le responsable du syndicat des contribuables allemands Thomas Eigenthaler estime en se basant sur ce montant que le président du Bayern Munich, qui possède une prospère société de production de saucisses, a sans doute exfiltré au moins 10 M? de revenus en Suisse.

Il prône le... «fair-play» financier au foot

Cette affaire tombe mal, au moment où son équipe, déjà sacrée en Bundesliga, affronte mardi le FC Barcelone en demi-finale aller de la Ligue des champions, mais aussi car il s'est dernièrement fait l'avocat zélé du «fair-play» financier prôné par l'UEFA pour pénaliser les clubs qui construisent leur succès sur des montagnes de dettes, notamment espagnols et anglais.

La presse s'en donnait en tout cas à coeur joie, rappelant toutes les fois où dans des interviews il avait clamé haut et fort son intégrité et son honnêteté. «Je sais bien que c'est idiot, mais je paie mes impôts au prix fort», avait-il par exemple déclaré à Bild en 2005. Plus récemment, dans une célèbre émission de débat à la télévision publique allemande il avait raillé le leader de la...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant