Le patron du 36, Quai des Orfèvres mis en examen et placé sous contrôle judiciaire

le
0
Le patron de la PJ de Marseille, Christian Sainte, devrait remplacer celui de Paris, Bernard Petit.
Le patron de la PJ de Marseille, Christian Sainte, devrait remplacer celui de Paris, Bernard Petit.

Le directeur de la police judiciaire de la préfecture de police de Paris, Bernard Petit, a été mis en examen pour violation du secret de l'instruction à l'issue d'un interrogatoire de 4 heures dans le bureau des juges Charlotte Bilger et Roger Le Loire. Il a été placé sous contrôle judiciaire et s'est vu interdire toute fonction de police judiciaire. L'avocate de Bernard Petit n'a pas pu convaincre les magistrats de placer son client sous le statut de témoin assisté et éviter ainsi sa mise en examen.Le directeur de cabinet de Bernard Petit, le commandant Richard Atlan, a subi le même sort. Il était arrivé dans les bagages de Bernard Petit lors de sa nomination l'an dernier. Quelques heures plus tôt, Philippe Lemaître, un policier détaché auprès de l'Anas, qui gère les oeuvres sociales des fonctionnaires du ministère de l'Intérieur, était mis en examen. Ce fonctionnaire est considéré comme un intermédiaire aux ordres de son chef Joaquin Masanet, toujours en garde à vue et qui devrait être déféré demain, si sa santé le lui permet."C'est tout le système Masanet qui s'écroule", affirme une source judiciaire. Selon nos informations, Joaquin Masanet est suspecté d'avoir mis en oeuvre ses relations pour rendre service à Christian Prouteau, préfet et ancien patron du GIGN. Il est considéré comme l'initiateur de cette affaire. Masanet est une figure du syndicalisme policier, relayant les réformes des gouvernements socialistes auprès de...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant