Le patron des députés LREM, c'est Macron !

le
0
Le patron des députés LREM, c'est Macron !
Le patron des députés LREM, c'est Macron !

« Moi, président de la République, je ne serai pas le chef de la majorité, je ne recevrai pas les parlementaires de la majorité à l'Elysée », avait déclamé François Hollande -- en 2012, lors du débat de l'entre-deux-tours de la présidentielle -- pour mieux se démarquer de Nicolas Sarkozy. Emmanuel Macron, lui, s'est bien gardé de formuler une telle promesse... « Il ne s'est jamais interdit de recevoir les députés », glisse l'un de ses fidèles, sachant que Hollande avait commis une erreur en le faisant. Et de se souvenir que certains élus avaient, alors, dû attendre « deux ans » avant de voir « leur » président. Pas question donc pour Emmanuel Macron de se priver de ce moyen de garder ses troupes en rang serré, derrière lui.

 

LIRE AUSSI

> Séances de media trainging pour les députés LREM réunis en séminaire

 

Cet été, Macron a demandé à ses équipes de réfléchir à la façon dont il pourrait « maintenir le lien » avec les députés de la majorité. « L'idée, c'est que le président puisse rencontrer l'ensemble des parlementaires de la majorité », explique un proche. La formule trouvée est éprouvée depuis la rentrée. Le chef de l'Etat reçoit les députés LREM et MoDem par groupes de commissions thématiques. Le Premier ministre, Edouard Philippe, les ministres concernés par le sujet du jour, ainsi que le secrétaire d'Etat en charge des Relations avec le Parlement, Christophe Castaner, assistent également à ces rencontres.

 

Un discours du chef de l'Etat, une séance de questions-réponses -- « avec Nemo qui débarque au milieu », s'amuse un participant --, puis un cocktail... En septembre, les élus de la commission des Finances de l'Assemblée nationale, comme ceux de la commission des Lois, ont ainsi été briefés par le président lui-même sur le budget 2018 ou le projet de loi sécurité. Lundi soir, ceux de la commision de la Défense ont été reçus. Les prochains invités ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant