Le patron des autoroutes italiennes démissionne

le
0

ROME, 13 avril (Reuters) - Le président de l'agence italienne de gestion des autoroutes (ANAS), Pietro Cucci, a annoncé lundi sa démission, effective à compter de la mi-mai, à la suite d'un éboulement qui a coupé ce week-end l'un des principaux axes routiers de Sicile. Pietro Cucci a précisé au ministre des Transports, Graziano Delrio, qu'il quitterait son poste après l'approbation des comptes de l'agence pour 2014, a fait savoir l'ANAS dans un communiqué. L'autoroute A19 entre Palerme et Catane, les deux plus grandes villes de Sicile, est coupée à la suite d'un glissement de terrain qui a fait s'effondrer une colonne d'un viaduc, un incident qui souligne le mauvais état des infrastructures routières italiennes après des années de récession, de mauvaise gestion et de corruption dans les marchés publics. Les travaux pour la remettre en état devraient prendre des mois, voire des années. Pour relier Palerme et Catane, les automobilistes doivent désormais suivre la côte ou alors utiliser le réseau secondaire, ce qui signifie plusieurs heures de route supplémentaires. "La vérité, c'est que ce glissement de terrain (...) aurait pu être évité. L'ANAS et le gouvernement régional auraient dû intervenir il y a dix ans et ne l'ont pas fait", a estimé Erasmo D'Angelis, chargé par le président du Conseil Matteo Renzi de superviser les infrastructures au niveau national. Dans un communiqué, l'ANAS a affirmé dimanche qu'elle n'était pas responsable du secteur où s'est produit le glissement de terrain et qu'elle n'avait pas été informée des risques. Le gouverneur de Sicile, Rosario Crocetta, a également rejeté toute responsabilité, soulignant que l'A19 n'était pas gérée par la région mais par le gouvernement central. (James Mackenzie, Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant