Le patron de WPP doute de la réussite de la fusion Publicis-Omnicom

le
0
A l'occasion de la publication des résultats de son groupe au premier semestre, Martin Sorrell s'est montré sceptique sur l'alliance entre ses deux concurrents, estimant qu'elle allait «à l'encontre des stratégies et des cultures des deux groupes». » Maurice Lévy : « Nul n'est petit volontairement »

Martin Sorrell, le patron de WPP, a profité de la publication des résultats semestriels de son groupe pour marquer son scepticisme concernant la fusion annoncée fin juillet entre le français Publicis Groupe et l'américain Omnicom, qui doit donner naissance au nouveau numéro un mondial. S'il a admis avoir été surpris par cette opération «grosse et ambitieuse», il estime qu'elle «va à l'encontre des stratégies et des cultures des deux parties. Sa structure et son organisation sont lourdes. Les conflits potentiels entre clients et, plus important encore, entre personnes sont considérables.» WPP pointe encore du doigt des obstacles réglementaires et de gouvernance à...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant