Le patron de Volkswagen, Martin Winterkorn, démissionne

le , mis à jour à 18:03
0
MARTIN WINTERKORN DÉMISSIONNE DE VOLKSWAGEN
MARTIN WINTERKORN DÉMISSIONNE DE VOLKSWAGEN

FRANCFORT (Reuters) - Le président du directoire de Volkswagen, Martin Winterkorn, a démissionné mercredi, assumant la responsabilité du scandale sur la falsification présumée de tests d'émissions aux Etats-Unis.

"Volkswagen a besoin d'un nouveau départ, également pour ce qui concerne le personnel. Je prépare le terrain à ce nouveau départ avec ma démission", explique Martin Winterkorn dans un communiqué.

Les autorités américaines comptent lancer une procédure au pénal après avoir découvert qu'un logiciel équipant les véhicules diesel du constructeur permettait de modifier à volonté le comportement des moteurs selon qu'ils faisaient l'objet d'un test ou qu'ils assuraient une conduite normale.

"Les événements de ces derniers jours m'ont choqué. Par dessus tout, je suis abasourdi que des écarts de conduite d'une telle ampleur aient été possibles au sein du groupe Volkswagen", dit celui qui a présidé aux destinées du groupe de Wolfsburg huit années durant.

Le ministre allemand de l'Economie, Sigmar Gabriel, a salué la décision de Martin Winterkorn et a rendu hommage aux "réalisations incontestables" à mettre à son crédit.

Il s'est dit certain que Volkswagen pourrait clore rapidement le dossier des émissions polluantes.

A la Bourse de Francfort, l'action Volkswagen, qui avait perdu plus du tiers de sa valeur depuis le début de la semaine, s'est redressée ce mercredi avec un gain de 5,19%, à 111,50 euros, en clôture.

Le comité exécutif du conseil de surveillance, réuni mercredi pour entendre les explications du président de 68 ans sur un scandale sans précédent dans l'histoire du constructeur automobile, a annoncé de son côté qu'il fallait s'attendre à ce que d'autres têtes tombent dans les jours qui viennent.

Volkswagen a dit mardi qu'il constituerait une provision de 6,5 milliards d'euros pour couvrir le coût du scandale, une somme bien insuffisante aux yeux des analystes.

Le comité exécutif a précisé qu'il examinerait d'ici vendredi de nouvelles propositions de nominations à la direction et que, dans l'intervalle, Volkswagen déposerait une plainte au pénal.

(Maria Sheahan, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Marc Angrand)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant