Le patron de Tesco reprend les rênes au Royaume-Uni

le
0
LE PATRON DE TESCO POUR LE ROYAUME-UNI DÉMISSIONNE
LE PATRON DE TESCO POUR LE ROYAUME-UNI DÉMISSIONNE

par James Davey

LONDRES (Reuters) - Le distributeur britannique Tesco a annoncé jeudi le départ de son responsable pour le Royaume-Uni, ce qui suscite des questions concernant sa stratégie sur son principal marché, deux mois après un retentissant avertissement sur résultats lancé par le groupe.

Richard Brasher, le responsable pour le Royaume-Uni, présent dans le groupe depuis 26 ans, démissionne avec effet immédiat du conseil d'administration et quittera le groupe en juillet. Il avait été promu à cette fonction par le directeur général du groupe lui-même, Philip Clarke, en mars 2011.

Ce départ fait suite à la décision de Philip Clarke de s'impliquer de beaucoup plus près dans l'activité au Royaume-Uni alors que la part de marché du groupe y est tombée le mois dernier à des niveaux jamais vus depuis 2005.

Philip Clarke, qui reprendra les fonctions de Richard Brasher, a précisé que le départ de celui-ci ne voulait absolument pas dire que le groupe lançait un nouvel avertissement sur résultats.

"Ce n'est pas une mise en garde. Si nous sentions que c'était nécessaire, nous le dirions; nous ne pensons pas que cela soit nécessaire", a déclaré Philip Clarke à Reuters.

"J'ai décidé d'assumer la responsabilité de la direction générale de notre activité au Royaume-Uni à ce moment très important. Cette focalisation plus importante me permettra de superviser les améliorations qui sont si importantes pour les clients", avait auparavant Philip Clarke dans un communiqué.

CHANGEMENTS DANS LE MANAGEMENT

Tesco, numéro un de la distribution britannique et numéro trois mondial du secteur, a annoncé son intention d'embaucher 20.000 personnes au Royaume-Uni d'ici deux ans pour l'ouverture de nouveaux magasins après l'avertissement sur résultat lancé en janvier.

Philip Clarke a également souligné qu'il n'était pas en conflit avec Richard Brasher, qui était le responsable de la campagne de baisse des prix de Tesco lancée à l'automne dernier.

"C'est une conséquence de mon souhait de jouer un rôle plus actif dans la gestion au jour le jour et rien d'autre. Richard reconnaît qu'il ne peut y avoir deux capitaines dans une équipe", a déclaré Philip Clarke.

En Bourse, l'action Tesco était en repli de 1,2% à la mi-journée, à 320,75 pence dans un marché en baisse de 0,13%. L'indice Stoxx Europe 600 de la distribution prenait 0,14%.

"Le départ de Richard Brasher est une conséquence triste mais sans doute inévitable, du récent avertissement sur résultats", commente l'analyste de Panmure Gordon, Philip Dorgan. "Le Royaume-Uni représentant 70% de l'activité et sous-performant, il devenait difficile d'avoir deux capitaines sur le pont."

L'analyste de Shore Capital, Clive Black, rappelle que l'éviction de Richard Brasher est la dernière en date d'une série de récents changements au sein du management.

Stephen Mangan et James Davey, Danielle Rouquié pour le service français, édité par Jean Décotte

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant